Valérie Vernay, Emilie Alibert & Denis Lapière - Rose








Son père abattu dans de mystérieuses circonstances. Des fantômes qui hantent l'immeuble paternel. Et une faculté à se dédoubler qu'elle croit être malade. Rose, détective malgré elle, va devoir enquêter sur des morts suspectes reliées à un tableau célèbre mais aussi sur une terrible malédiction vieille de 500 ans.
Et si la clé de ces énigmes se trouvait dans le secret de sa naissance ?



Rose se dédouble. Cette jeune femme sort de son corps et dans cet état, elle peut parler aux fantômes. C'est, pour moi, le point qui ressort le plus de cette bande-dessinée : la relation privilégiée et très attachante que Rose entretient avec les esprits qu'elle va rencontrer. Comme elle est la seule humaine à les voir, ceux-ci lui demandent de l'aide afin de passer de l'autre côté.
Comme dans la série télévisée Ghostwhiperer, oui, c'est d'ailleurs ce qui nous avait été énoncé comme phrase d'accroche lors de la mise en place du partenariat ! On nous a même parlé de Twilight, mais là j'avoue, je sèche sur les similitudes...

L'assassinat mystérieux de son père, détective, va légitimement la pousser à enquêter afin de découvrir le pourquoi du comment. Mais doit-elle faire équipe avec l'inspecteur chargé de l'enquête ?

J'ai bien aimé les dessins en eux-même. Ils sont comme crayonnés avec des couleurs assez mélancoliques. Certaines planches sont assez sombres, par leur contenu, je pense particulièrement aux bulles faisant référence à la malédiction.
Et ce qui est vraiment très bien exploitée côté dessins, c'est le passage de la couleur au noir&blanc (avec une légèrement pointe de sépia) lorsque nous suivons la Rose qui parle aux fantôme. J'aime tout particulièrement ça !

Concernant l'histoire, on va à la fois trop vite, et trop lentement. Certains moments auraient pu être écourtés afin d'en favoriser d'autres qui eux ne sont pas assez développés. 48 pages, c'est très peu, moi qui suit clairement une lectrice de romans et avide de détails. Cependant pour moi, une bande-dessinée c'est d'abord et avant tout pour les dessins qu'on la lit !




Un énorme merci aux éditions Dupuis pour l'amour qu'ils ont mis dans l'envoi de ce partenariat.
On voit qu'ils sont fiers de cette bande-dessinée !
Je remercie également Babelio !