Sylvain Prudhomme - Les grands


Lu aux éditions Folio - 247 pages
(grand format aux éditions Gallimard)
Contemporaine
<<
"Ça leur était tombé dessus. Ils avaient eu ça. La vie leur avait donné cette chose dont tous les musiciens rêvent. Que pouvait bien leur foutre tout le reste."
Guinée-Bissau, 2012. Guitariste du Mama Djombo, un groupe fameux de la fin des années 1970, Couto vit d'expédients. Alors qu'un coup d'Etat se prépare, il apprend la mort de Dulce, la chanteuse. Le soir tombe sur la capitale, les rues bruissent, Couto déambule. Dans ses pensées trente ans défilent, souvenirs d'une femme aimée, de la guérilla contre les Portugais, mais aussi des années fastes d'un groupe qui joua une musique neuve, portée par l'élan et la fierté du pays. Au coeur de la ville où l'on continue de s'affairer, indifférent aux premiers coups de feu qui éclatent, Couto et d'autres anciens du groupe ont rendez-vous : c'est soir de concert au Chiringuito.
>>

C'est le jour de la mort de Dulce ainsi que le lendemain de l'annonce du report du second tour des élections présidentielles que commence le roman. La mort de Dulce, chanteuse du groupe Super Mama et grand amour de Couto, le bouleverse et il se voit replonger dans ses souvenirs.

Il a été très difficile pour moi de rentrer dans l'histoire à cause d'abord de la présentation du texte. Les dialogues, normalement représentés avec un tiret en début de ligne, sont là totalement libres. Ils se confondent à la narration ce qui est très déroutant, nous obligeant de nombreuses fois à relire afin de confirmer la nature de la phrase. Aussi, les mots en créole n'ont fait que ralentir ma lecture, si bien qu'à la fin, étant notés en italique donc bien différenciables, je les sautais sans regret. Mais aussi parce que j'étais totalement ignorante sur la Guinée-Bissau.

Je n'ai pas été plus emballée que ça, tout simplement car je m'attendais à plus de données historiques sur la Guinée-Bissau ; sur la guérilla contre le Portugal dans les années 1970 et aussi sur le coup d'état de 2012. Mais ces points ne sont que très peu abordés, et donc j'ai eu du mal à comprendre le climat qui pouvait régner dans ce pays et accessoirement comprendre pourquoi certains personnages souhaitent prendre les armes en 2012.
Malgré ça, ce livre nous permet de nous intéresser à la Guinée-Bissau et à son histoire. C'est une première approche.

A côté de ça, j'ai eu la curiosité de rechercher des musiques de (Super) Mama Djombo sur internet et c'est une belle découverte. Super Mama Djombo est un symbole de l'indépendance du pays en 1973 quand il se libère du Portugal. Les paroles de certains chansons sont très engagées. Clairement c'est un groupe qui fait partie intégrante de l'histoire du pays, et qui est le pilier de ce roman. Et dont je recommande d'écouter les chansons durant la lecture de ce livre.

 

chez les éditions Gallimard et Folio

http://www.gallimard.fr/var/storage/images/product/8c5/product_9782070146444_195x320.jpg     http://www.folio-lesite.fr/var/storage/images/product/f4e/product_9782070793518_195x320.jpg

 
══════════════════════




 
Merci beaucoup aux éditions Folio ainsi qu'à l'équipe de LivrAddict pour ce partenariat!