Ogeretsu Tanala - Love whispers, even in the rusted night


Lu aux éditions Taifu Comics - 166 pages
Manga - Ya
<<
Je me suis encore fait frapper par Kan, mon petit ami, mais ça m'est égal. Mes sentiments pour lui dont de toute façon déjà bien altérés... C'est alors que Mayama, un ancien camarade de collège, est réapparu devant moi. Comme autrefois, il se soucie de moi, de mes bleus et de mes cicatrices... Et comme autrefois, un simple de ses baisers me paralyse sans que je ne puisse rien y faire.
Une histoire de retrouvailles et d'amour où la violence et la douleur se mélangent aux sentiments éprouvés par les personnages torturés d'Ogerestu Tanaka.
>>

Ce qui m'a décidé à lire ce manga a clairement été le thème : la violence conjugale. Je ne suis pas une grande lectrice de manga (je n'ai lu que la saga "Death note" ainsi que quelques tomes de "Love Hina"), mais je suis certaine que c'est un sujet qui est peu exploité.
Je tiens à préciser que ce manga n'est pas à mettre dans toutes les mains. Déjà c'est un yaoï, c'est-à-dire un manga centré sur les relations sentimentales ou sexuelles entre deux personnages masculins, ici avec des scènes de sexe très explicites. Et puis les scènes de violence y sont aussi bien présentes.

En tant que novice dans les manga, et ne connaissant donc pas la signification de "yaoï", je pensais me retrouver dans un couple homme-femme, du coup j'ai été déstabilisée durant les premières pages avant de comprendre qu'on avait à faire à deux hommes. Après ma lecture fut très rapide !

La couverture est bien représentative de l'histoire. Les graphismes sont plutôt bien faits et agréables à regarder. Les caractères des personnages ont l'air assez réalistes, sans exagérations, cependant pour moi ils  ne sont pas assez poussés, surtout pour un ouvrage sur le thème de la violence conjugale.
Kan, le petit ami violent, est clairement mis de côté, il aurait été sympa d'en savoir plus sur lui, de comprendre pourquoi il est devenu ce qu'il est. Mais l'auteur se détourne du duo Yumi-Kan pour se pencher plus en détail sur le duo Yumi-Mayama, et donc délaisse le côté "violence" pour le côté "retrouvailles" ce qui est bien plus léger pour le lecteur qui en a quand même besoin, vu ce que subit Yumi.

Comme toujours, j'ai aimé les retours vers le passé, qui ici nous montrent la relation qu'avaient Yumi et Mayama avait au collège, même si ils sont traités de façon assez bizarre. Quant aux scènes de sexe, disons que je m'en serais sincèrement passée, mais comme c'est ce qui caractérise ce genre de manga, c'est normal qu'elles soient présentes.


 

chez les éditions Taifu Comics

http://www.taifu-comics.com/img/Couverture/Love-whispers-even-in-the-rusted-night-jaq.jpg

 
══════════════════════



Je remercie grandement les éditions Taifu Comics pour l'envoi de ce manga et des petits plus qui m'ont ravi, ainsi que Livraddict pour m'avoir fait confiance.