Fabio Volo - Ainsi va la vie (Partenariat)


Lu aux éditions Michel Lafon - 286 pages
Contemporaine
<<
Sofia et Nicola étaient si heureux ensemble ! Eux qui s'étaient rencontrés à la terrasse d'un café à Rome. Eux qui s'étaient embrassés quelques heures plus tard dans une gare... Eux qui n'avaient besoin de rien d'autre au monde que d'être ensemble. Eux qui semblaient inséparables, les voici comme étrangers l'un à l'autre.
Alors que la rupture semble inévitable, Sofia découvre qu'elle attend un enfant. Pour le petit Léo qui naît neuf mois plus tard, ses parents parviendront-ils à retrouver le chemin de l'amour ?
>>


Nicola et Sofia tombent amoureux au moment précis de leur rencontre dans un café à Rome. S'en suit, durant ce roman, l'évolution de leur histoire d'amour. Les moments heureux et ceux qui le sont beaucoup moins.

Dans les romans, où il est question exclusivement de relation amoureuse, il est très rare (il me semble) de nous trouver sous le point de vue d'un homme. Et là c'est le cas. Mais attention ce n'est pas une romance, c'est plutôt une tranche de vie !
Nous suivons Nicola, la quarantaine, qui tombe amoureux fou de Sofia. Leur histoire est belle, leur amour est sincère et passionné. Mais est-il réellement prêt à s'engager avec une femme ?

L'auteur fait ressortir toutes les interrogations que les hommes peuvent avoir à ce sujet. Etant des plus épris, dois-je proposer à ma partenaire d'emménager chez moi et quels compromis suis-je prêt à faire dans ma vie pour une femme ? Ai-je envie d'avoir des enfants ? Suis-je capable de faire passer les besoins de ceux-ci avant les miens et suis-je égoïste ? Ce sont à ces questions que Nicola devra répondre, avec l'aide de ses deux amis, Mauro l'éternel célibataire et Sergio le mari et père qui se sent emprisonné.
Fabio Volo met aussi énormément en avant la vie de couple très durement touchée à l'arrivée du premier enfant, c'est d'ailleurs le thème premier de ce roman. L’incompréhension de l'autre, la perte de confiance en soi, la dégradation de l'image qu'on a de l'autre...

Je trouve que ce roman a un côté psychologique très fort. En lisant ce livre, les femmes seraient peut-être plus à même de comprendre les hommes qui sont devant ces questions de caps à franchir. Et les hommes pourraient appréhender ce passage de la vie avec plus de visibilité.

J'ai dévoré ce livre, je l'ai lu dans un laps de temps de même pas 24 heures ! L'écriture est peut-être simple, mais je la trouve totalement adaptée à ce genre de roman un peu "déprimant". On ressent mieux ce que le personnage éprouve, pas besoin de fioritures ; d'expressions de style, de descriptions à rallonge ; les sentiments sont là, la peur, le désir... !

La fin, j'aurais tout de même voulu la savoir différente, car non dans la vie tout ne finit pas bien... Mais elle n'est pas importante comparée à la réflexion du roman dans son entier.

Mention spéciale pour Mauro et son histoire de poulet !



chez les éditions Michel Lafon

http://www.michel-lafon.fr/medias/images/livres/Ainsi_va_la_vie_hd.png


 
══════════════════════



Je remercie chaleureusement les éditions Michel Lafon pour cette très bonne lecture ainsi que la team de LivrAddict pour le travail qu'elle fournit sur les partenariats !