Alexiane de Lys - Les ailes d'émeraude


Lu aux éditions Nouvelles plumes - 696 pages
Tome 1 de la saga "Les ailes d'émeraude"
Fantastique, Young adult
<<
A bientôt 18 ans, Cassiopée est contrainte de quitter l’orphelinat où elle depuis l'accident qui a tué sa mère. Seule au monde et lâchée dans la ville, elle a la désagréable et persistante impression d'être suivie... Un soir, elle est violemment agressée par deux inconnus. Très mal en point, elle est sauvée de ce mauvais pas par un mystérieux et séduisant garçon, Gabriel. Leur rencontre n'est pas un hasard. Grâce à lui, Cassiopée découvre sa véritable nature : elle appartient aux Myrmes, un peuple ailé doté d'incroyables pouvoirs sensoriels. En pleine métamorphose, la jeune fille se lance dans cet univers totalement nouveau avec l'espoir de percer, enfin, les mystères de son passé.
>>

La première chose qui me vient à l'esprit c'est : j'aurais mieux fait de m'abstenir ! Mais commençons pas le début...

Cassiopée est une adolescente de 18 ans, orpheline depuis ses 6 ans. A sa majorité, elle se voit contrainte de quitter ce refuge et de se lancer dans la vie d'adulte. Mais tout ne se passe pas comme prévu. Elle enchaîne les petits boulots, dort dans des hôtels un peu douteux, jusqu'au jour où elle se fait agresser dans une ruelle. Heureusement pour elle, un jeune homme, beau comme un dieu, vient lui porter secours. S'en suit une fleur, une transformation, une communauté surnaturelle cachée des humains...

Le premier point qui m'horripile le plus dans ce roman, c'est l'écriture de l'auteure. On voit que ce n'est pas une écrivaine confirmée ! C'est fade, plat, sans âme et très pauvre côté vocabulaire. Le temps de narration employé est le présent de l'indicatif, ce qui est, pour moi, très lourd à la lecture, et du coup j'ai eu du mal à différencier la narration des dialogues vu que je lis plutôt vite (sachant en plus que Cassi a sa conscience qui lui parle). D'ailleurs je trouve que ça manque cruellement de verbes de paroles, d'indication sur la façon dont parlent les personnages.
De plus, le langage est très familier : superbien, superbeau (oui oui tout attaché), siiiii (avec plusieurs I c'est tellement mieux),... Il y a aussi de nombreuses incohérences ; l'histoire se passe aux Etats-Unis mais on nous avance des références françaises.

En second, arrive le personnage principal, Cassiopée ! Mais qu'elle est ch*ante ! Elle a un sale caractère, et menace de tuer tout le monde durant les près de 700 pages de l'histoire.
Une ado de 18 ans qui embrasse pour la première fois un garçon et qui lui dit immédiatement qu'elle l'aime à la folie, et bien sûr pour lui c'est exactement la même chose. Ça m'agace ! Et le mot de la fin de cette romance dans le tome 1 m'a bien fait rire.
Et aussi les personnages de Camille et Gabriel qui sont totalement bipolaires ! Au secours !

Ce n'est pas innovant, du coup c'est totalement prévisible !
On a tout de même plusieurs références à Twilight. Tous les Myrmes sont beaux et jeunes, comme les Cullen. Et si un jour on doit s'enfuir en voiture, il ne faut pas oublier de mettre des vêtements de la personne recherchée dans le second véhicule afin de brouiller les pistes olfactives.

Le seul point positif que je vois ici, à part si un autre roman que je ne connais pas en a été l'inspiration, c'est les pouvoirs qui sont attribués aux Myrmes. On voit que ça a été murement réfléchi : les Sens Phare, chaque Facette de la Vue qui se rapporte à la vision d'un animal. Cependant les explications restent un peu brouillonnes.

En gros, le tome 2, c'est sans moi !


chez les éditions Nouvelles plumes

http://img.livraddict.com/covers/148/148481/couv9559144.jpg