Pierre Boulle - La planète des singes


Lu aux éditions Pocket - 191 pages
(grand format aux éditions Julliard)
Science-Fiction
<<
Y a-t-il des êtres humains ailleurs que dans notre galaxie ? C'est la question que se posent le professeur Antelle, Arthur Levain, son second, et le journaliste Ulysse Mérou, lorsque, de leur vaisseau spatial, ils observent le paysage d'une planète proche de Bételgeuse : on aperçoit des villes, des routes curieusement semblables à celles de notre Terre. Après s'y être posés, les trois hommes découvrent que la planète est habitée par des singes. Ceux-ci s'emparent d'Ulysse Mérou et se livrent sur lui à des expériences. Il faudra que le journaliste fasse, devant les singes, la preuve de son humanité...
>>

Je n'ai pas vu le film qui a été adapté de ce livre en 1968, mais j'avais quand même en tête la trame de base de l'histoire pour en avoir entendu parler.
Après avoir un voyage de deux ans dans l'espace, Ulysse Mérou et ses compagnons, deux scientifiques, décident de se poser sur une planète tout à fait semblable à notre Terre. Sauf que les rôles sont inversés ; ce sont les singes qui sont civilisés et qui dirigent, selon une hiérarchie bien précise, et les humains qui sont à l'état sauvage.

Le premier chapitre m'a laissé perplexe, mais arrivée au dernier, on a indéniablement envie de le relire car on le voit d'une façon bien différente de l'idée qu'on s'en était faite au départ. J'aime quand je suis bernée comme ça par les talents d'un écrivain ! La chute est aussi géniale même si finalement prévisible !

Ce livre nous fait réellement réfléchir sur la condition des animaux sauvages en captivité : zoos, parcs aquatiques ; ainsi que sur les expériences qui sont faites sur eux. On essayait de prouver leur intelligence, on leur fait faire des tours, mais si un jour ils se retournaient contre nous. Personnellement je ne suis pas fermée à cette éventualité (mais pas dans un futur proche).
Bien sûr, comme dans l'histoire les rôles sont inversés, ce sont les humains qui se retrouvent enfermés dans des cages et les singes qui les étudient... ce qui est assez difficile à imaginer... et pourtant on arrive à ressentir tout ce qu'Ulysse Mérou ressent lui-même !

Je ne veux pas trop m'étendre, ce livre ne faisant même pas 200 pages, j'ai peur de trop en dire. Mais c'est un roman à lire, déjà parce qu'il a inspiré de nombreux films sur plus de 40 ans et puis parce que c'est un classique de la science-fiction. Et même s'il a été écrit en 1963, il n'a pas pris une ride !


chez les éditions Jullliard et Pocket

http://img.livraddict.com/covers/47/47574/couv68055579.gif    https://www.pocket.fr/wp-content/uploads/Catalogue/9782266118286.jpg