Kressmann Taylor - Inconnu à cette adresse


Lu aux éditions Le livre de poche - 84 pages
(grand format aux éditions Autrement)
Historique
<<
1er août 1933. "Tu es un libéral, Martin. Tu vois les choses à long terme. Je sais que tu ne peux pas te laisser entraîner dans cette folie par un mouvement populaire qui, aussi fort soit-il, est foncièrement meurtrier."
18 août 1933. "Tu dis que nous persécutons les libéraux, Max, que nous brûlons les livres. Tu devrais te réveiller : est-ce que le chirurgien qui enlève le cancer fait preuve de ce sentimentaliste niais ? Il taille dans le vif, sans états d'âme. Oui, nous somme cruels. La naissance est un acte brutal ; notre re-naissance l'est aussi."
1932 Martin Schulse, un allemand, et Max Eisenstein, un Juif américain, qu'unit une profonde affection, sont marchands de tableaux en Californie. Le premier décide de rentrer en Allemagne.
C'est leur correspondance fictive, de 1932 à 1934, que nous donne à lire ce livre, écrit par une Américaine en 1938, et salué à l'époque, aux États-Unis, comme un chef-d’œuvre. "Inconnu à cette adresse" est une photographie prise sur le vif qui décrit sans complaisance une tragédie intime et collective, celle de l'Allemagne nazie. 
>>

Martin, allemand et Max, juif américain, sont de grands amis mais sont aussi associés dans la vente de tableaux. En 1932, Martin décide de rentrer dans son pays natal. C'est à partir de là que nous suivons l'échange épistolaire de ces deux hommes. Malheureusement, malgré cette forte amitié qui les unit, l'arrivée d'Hitler et du parti nazi en Allemagne en 1933 produit une cassure très nette entre Martin et Max.

J'aime tellement ce contexte historique - la seconde guerre mondiale - pour les films ou les livres que je n'ai pu qu'adorer ce tout petit roman. J'ai été révoltée par le personnage de Martin Schulls, qui se laisse embrigader par les dires d'Hitler et de son parti, révoltée de le savoir s'investir dans cette abominable quête de soi-disant re-naissance de l'Allemagne. Je n'en dirai pas plus pour ne pas gâcher vous gâcher votre lecture qui risque fortement d'être marquante...

On pourrait reprocher à l'histoire d'être vraiment trop courte, oui moi aussi j'en aurais voulu bien plus quand je suis arrivée à la fin du livre. Mais je l'ai trouvé également parfaite comme elle est ; elle a juste ce qu'il faut pour faire son effet !


chez les éditions Autrement et J'ai lu

http://www.autrement.com/sites/default/files/couvertures/inconnu-cette-adresse_9782746741881.jpg    http://www.jailu.com/docs/Albums/41723/9782290042397_cb.jpg