Luis Sepulveda - Le vieux qui lisait des romans d'amour


Lu aux éditions Points - 121 pages
(grand format aux éditions Métailié)
Aventure
<<
Lorsque les habitants d'El Idilio découvrent dans un pirogue le cadavre d'un homme blond assassiné, il n'hésitent pas à accuser les Indiens de meurtres. Seul Antonio José Bolivar déchiffre dans l'étrange blessure la marque d'un félin. Il a longuement vécu avec les Shars, connaît, reste la forêt amazonienne et a une passion pour les romans d'amour. En se lançant à la poursuite du fauve, Antonio José Bolivar nous entraine dans un conte magique, un hymne aux hommes d'Amazonie dont la suivie est aujourd'hui menacée.
>>

C'est au travers du personnage de Antonio José Bolivar que nous voyageons dans ce récit qui se déroule dans la forêt amazonienne. Les blancs prennent possession progressivement des lieux et sont venus chercher de l'or. Seulement à la suite de plusieurs meurtres de colons, la chasse au félin est ouverte.

Dans un premier temps on sent un engagement écologique fort à travers cette histoire. Le respect de la nature est constamment mis en avant à l'aide des Shuars, cette population d'Indiens d'Amazonie, et d'Antonio qui a énormément appris de ces derniers. Cette nature et les animaux qui la peuplent sont magnifiquement décrits.
Les colons, avides chercheurs d'or, établissent leur camp à El Idilio et ne respectent aucun être vivant - animaux et indiens - vivant sur ses terres depuis des centaines d'années... Et c'est ce qui déclenche ses attaques d'un ocelot dont les petits ont été massacrés par pur plaisir de tuer.

Même si pour moi le personnage d'Antonio est au deuxième plan, je l'ai beaucoup apprécié. Lui, presque illettré, qui ne lit que des romans d'amour où les personnages traversent de dures épreuves et qui s'aiment passionnément et qui pose son dentier pour ne pas l'user pour rien...

Je suis extrêmement surprise d'avoir autant adhéré à ce livre qui est pourtant un ouvrage étudié au collège ou au lycée. Si moi, j'avais pu l'avoir en lecture obligatoire j'en aurais été ravie. Ça n'a malheureusement pas été le cas, mais voilà qui est chose réparée !


chez les éditions Métaitié et Points

http://editions-metailie.com/wp/wp-content/uploads/couvHDjpg/vieux%20qui%20lisait%20des%20romans%20damour%20(s)-300x460.jpg        http://www.lecerclepoints.com/images/couvertures/m/9782020239301.jpg