Ted Thompson - Une étonnante retraite (Partenariat)


Lu aux éditions Gallimard - 327 pages
Contemporain
<<
A l’approche de la soixantaine, au sommet d'une brillante carrière, Anders Hill s'attend à récolter les lauriers de son dur labeur. Mais contre toute attente, c'est le sentiment d'un grand vide existentiel qu'il l'envahit Rongé par l'insatisfaction, il divorce de sa femme, abandonne le confort de leu énorme maison du Connecticut et prend sa retraite anticipée d'une grand banque de New York.
Alors que les festivités de Noël se préparent, Anders commence pourtant à réaliser que tout envoyer valser n'était peut-être pas la meilleure option. Un an à peine après avoir pris sa décision, il doit déjà envisager la possibilité que le monde qu'il a rejeté soit en fait le seul qui lui convienne.
Ted Thompson passe avec une habileté remarquable de l'ironie réjouissante au tragique absolu. Analysant quarante ans de mariage, il réussit à cerner les sentiments contradictoires d'un homme d'âge mûr, les attentes d'une femme qui a consacré sa vie à s'occuper des autres, et le désarroi adolescent qui parfois se prolonge à l'âge adulte.
>>

Anders a une vie que beaucoup pourrait lui envier ; une grande et belle maison dans une banlieue cossue, un travail dans une grande banque où il a gravit les échelons, une femme, deux grands enfants, et des petits-enfants. Mais lui ne le voit pas de cet œil. Il est malheureux, il ne se sent pas à sa place, il ne ressemble pas à l'homme qui aurait voulu être. Il ressemble à son père, un homme matérialiste qui croyait que l'argent résolvait tous les problèmes et rendait heureux, cet homme qu'il a préféré fuir durant son adolescence. Il décide alors de démissionner et de prendre sa retraite anticipée mais pas seulement. Il décide également de divorcer, un acte considéré comme un "abandon de famille" par les amis du couple.
C'est près d'un an après, dans une soirée où Anders est invité par simple politesse mais où il se rend quand même, qu'il va découvrir Hélène, son ex-femme, au bras d'un autre homme...

J'ai trouvé l'ambiance générale du livre assez négative mais totalement en adéquation avec le thème du récit et les trois personnages ciblés du roman. Anders est déprimé, incompris mais aussi indécis et individualiste. Preston, son fils cadet, lui ressemble beaucoup. Malgré le fait qu'il ait la trentaine, il a du mal à se responsabiliser.  La détresse de ces deux hommes m'a beaucoup touché contrairement à la personnalité d'Hélène qui se laisse plaindre par ses amis alors qu'elle savait que son couple allait mal.

Des questions sont mises en avant : Connait-on réellement les personnes proches qui nous entourent ? Savons-nous véritablement ce qui est bien pour nous et pour les autres ?
J'ai bien apprécié la fin qui est loin de correspondre à celle des contes de fées mais qui est comme je me l'imaginais. La conclusion est juste, vraie, avec un renouveau pour chaque membre de la famille Hill !

Il est vrai que l'auteur a tendance à faire des phrases à rallonge, avec de nombreuses virgules qui rythment la lecture. Mais une fois qu'on a lu les premières pages et s'est imprégné de la mesure, on lit assez rapidement et on tourne les pages de façon soutenue.

Et dire que ce n'est que le premier roman de Ted Thompson...


chez les éditions Gallimard

http://www.gallimard.fr/var/storage/images/product/b07/product_9782070145744_195x320.jpg

Petit clin d'oeil à Relic, la tortue présente dans ce roman. Mais sinon je ne suis pas fan des jaquettes, tout simplement parce qu'elles s'abiment facilement si on ne fait pas attention. Mais heureusement qu'elle était là, sinon le roman ne m'aurait pas paru aussi attrayant !
 
══════════════════════


Je tiens à remercier chaudement les éditions Gallimard pour l'envoi de ce livre, avant sa sortie en librairie prévue pour le 1er octobre, dans le cadre de la Masse Critique de Babelio. Et donc un grand merci à Babelio !