Claudie Gallay - Les déferlantes


Lu aux éditions J'ai lu - 539 pages
(grand format aux éditions du Rouergue)
Contemporain



<<
"La première fois que j'ai vu Lambert, c'était le jour de la grande tempête. Le ciel était noir, très bas, ça cognait déjà fort au large. Il était arrivé un peu après moi et s'était assis en terrasse, une table en plein vent. Avec le soleil de face, il grimaçait, on aurait dit qu'il pleurait."
C'est à La Hague - un bout du monde à la pointe du Cotentin - que la narratrice est venue se réfugier. Elle arpente les landes, observe les oiseaux migrateurs... et Lambert, homme mystérieux et tourmenté aperçu un jour de tempête, et qui n'a cessé depuis lors d'éveiller sa curiosité.
>>

La Hague est remplie d'habitants haut en couleur ; Théo, l'ancien gardien de phare qui vit entouré de ses chats, Nan, l'orpheline de la mer, qui attend encore des dizaines années après le naufrage, que celle-ci lui rende les siens, la Cigogne, Max... Et puis il y a les pièces rapportées dont Lambert et notre narratrice dont on ne connaîtra pas le nom font partie.
Celle dernière a préféré se retrouver loin de chez elle, afin d'oublier un drame, qu'elle ressasse pourtant tout le temps. Tout lui fait penser à celui avec qui elle a partagé quelques années de sa vie. Mais elle reste très pudique sur son histoire... Elle est à La Hague pour étudier les oiseaux pour le centre ornithologique de Caen. Mais elle finit par étudier ses voisins... 

Si vous cherchez un roman d'aventure, passez votre chemin car vous trouverez dans ce livre, une lenteur qui vous déplaira. Mais pour les autres, ceux qui aiment ressentir les lieux vous serez gâtés. Durant toute la lecture, je me suis sentie comme dans une bulle, grâce aux paysages, à la nature, à la météo si bien décrits mais aussi grâce à la plume de l'auteure assez particulière, hachée et déroutante, idéale pour les sentiments qu'elle souhaite faire passer via la narratrice. Le style m'avait pourtant laissé perplexe durant les trente premières pages, puis finalement je me suis laissée séduire... L'iode me chatouillait presque les narines !

En plus de cette atmosphère, un mystère autour de la famille de Lambert se profile. Il y a une quarantaine d'années, ses parents et son petit frère Paul sont morts noyés lors d'une sortie en mer. Revenant au village pour vendre la maison dans laquelle il a passé ses vacances étant enfant, il cherche désespérement la vérité sur cette tragédie. Notre narratrice enquêtera aussi en parallèle et c'est ce qui pourrait bien les rapprocher...


chez les éditions du Rouergue et J'ai lu

http://img.livraddict.com/covers/0/710/couv56217107.jpg        http://www.jailu.com/docs/Albums/38173/9782290024874_cb.jpg