Véronique Biefnot - Comme des larmes sous la pluie



"Comme des larmes sous la pluie"
de Véronique Biefnot
Tome 1 de la saga "Naëlle"
Lu aux éditions Le livre de poche - 355 pages
(grand format aux éditions Héloïse d'Ormesson)
Thriller, Romance

<<
Ecrivain à succès, Simon Bertic ne parvient pas à surmonter la perte de sa femme et vit reclus avec son fils. Sa rencontre avec Naëlle va-t-elle lui offrir une seconde chance ? Naëlle magnifique et mystérieuse, qui lui échappe et qu'il finira par apprivoiser.
Lorsque les amants se retrouvent au cœur d'un sordide fait divers qui secoue la Belgique, Simon va devoir affronter l'insupportable.
Implacable scénario, entrecoupé d'énigmatiques séquences où une petite voix enfantine s'élève dans la nuit, recouvrant le récit d'un voile d'ombre, "Comme des larmes sous la pluie" est un étourdissant thriller amoureux.
>>



Simon Bersic, la quarantaine, est un auteur à succès et le père d'un adolescent. Il ne s'est jamais remis de la mort de sa femme qui s'est passée bien des années plus tôt. Bien qu'entouré par un couple d'amis Céline et Grégoire, il peine à reconstruire sa vie et à tourner définitivement la page sur cet amour.
Sa rencontre avec Naëlle, 22 ans, qui est une jeune femme magnifique mais introvertie et mystérieuse va complètement le bouleverser. On apprend au fur et à mesure que le passé de Naëlle se révèle en effet entaché de violences.

Le point positif et le seul à mes yeux, est l'alternance des chapitres entre ceux qui sont normaux et ceux avec les pensées de ce jeune enfant, dont on comprends très rapidement qu'il est maltraité et séquestré avec sa mère et sa sœur, qui grandit au fur et à mesure de l'avancée du livre. La police d'écriture est plus grosse et sont donc bien différenciés des autres.

La romance qui se met en place entre Simon et Naëlle m'a grandement exaspéré car ce point là est tellement prévisible ; Céline est bien sûr la personne qui les réunira... De plus, à cause du côté chorale de ce roman - les chapitres sont ciblées à tour de rôle sur les personnages principaux -, nous avons droit aux scènes communes entre Simon et Naëlle deux fois, un point de vue après l'autre, ce qui est barbant !

Pour le côté thriller de ce roman, ce sont l'inceste, la séquestration et la maltraitance qui sont mis en avant et c'est très ressemblant aux affaires de ce genre dont on a entendu énormément parlé. Vu qu'on ajoute à ceux-ci un "problème de santé" (si on peut dire - je ne dirai rien de plus pour ne pas vous spoiler), je trouve le tout vraiment "trop" et ça a créé un gros malaise.

Je préfère encore lire un témoignage sur ces sujets là, qu'un thriller (romantique), qui est de qualité très médiocre et dont l'écriture de Véronique Biefnot ne me laissera aucun souvenir...


chez les éditions Héloïse d'Ormesson et Le livre de poche

http://www.editions-heloisedormesson.com/wp-content/uploads/2013/04/eho-biefnot1c.jpg        http://www.livredepoche.com/sites/default/files/styles/cover_book_focus/public/media/imgArticle/LGFLIVREDEPOCHE/2012/9782253162841-T.jpg?itok=QMwM0oRL
Ce sont les couvertures que je trouve belles, et le titre assez poétique qui m'ont poussé à lire ce livre, j'aurais peut-être dû m'abstenir...