Amélie Nothomb - Acide sulfurique



"Acide sulfurique" 
de Amélie Nothomb
Lu aux éditions Le livre de poche - 213 pages
(grand format aux éditions Albin Michel)
Contemporain
<<
Vint le moment où la souffrance des autres ne leur suffit plus : il leur en fallut le spectacle. A.N.
>>


Pannonique, lors d'une balade au jardin des plantes, se voit choisie pour participer à une émission de téléréalité appelée "Concentration". Cependant ce n'est pas une émission de voyeurisme standard, loin de là ! Pannonique et les autres personnes repérées dans les lieux publics sont emmenées de force et par wagons entiers, dans un camp de concentration semblable à ceux de la seconde guerre mondiale. Seule la présence de caméra diffère de ces lieux inhumains régis par les Nazis ! Les participants y sont affamés, maltraités... sous les yeux de spectateurs de plus en plus nombreux, qui adhèrent au concept de l'émission et qui en redemandent !

Nous avons le point de vue de deux personnages : Pannonique, dont le matricule est CKZ 114, qui est une prisonnière malgré elle, et Zdena alias Kapo Zdena qui a été engagée par la production afin de faire régner l'ordre et la peur dans le camp. Malheureusement je ne me suis sentie proche d'aucune de ses deux femmes - qui ont d'ailleurs des noms à coucher dehors, merci Amélie Nothomb - car l'auteure ne nous donne pas vraiment l'occasion de l'être, et c'est le bémol que je pourrais pointer du doigt concernant ce roman.
 
Amélie Nothomb dénonce les dérives de la téléréalité qui est aujourd'hui récurrente depuis près de 15 ans sur nos écrans de télévision (première publication du roman en 2005 et à cette date, ce genre d'émission était en plein essor !). Il m'est arrivée de regarder de temps en temps ces émissions de divertissement, car même si on est contre, on est tous plus ou moins curieux, mais je ne serais pas de ceux qui encouragent leur reconduction à l'antenne ou leur multiplication en masse ! Il est certain que nous n'arriverons pas à ce style de téléréalité décrite dans ce livre, allant jusqu'à la mort pour amuser un public et faire de l'audience, mais autant rester sur nos gardes.

C'est un roman qui m'a plu de par son thème de société et également par son thème historique. Je trouve une pointe déplacé d'utiliser les camps de concentration dans ce contexte mais c'est vraiment très bien exploité !




chez les éditions Albin Michel et Le livre de poche

http://www.albin-michel.fr/images/couv/4/2/2/9782226167224g.jpg        http://www.livredepoche.com/sites/default/files/styles/cover_book_focus/public/media/imgArticle/LGFLIVREDEPOCHE/2012/9782253121183-T.jpg?itok=QeCnPjvC
Pourquoi ne pas avoir mis des moutons devant la télévision sur la couverture des éditions Le livre de poche ?