Victoria Hislop - L'île des oubliés



"L'île des oubliés"
de Victoria Hislop
Lu aux éditions Le livre de poche - 520 pages
(grand format aux éditions Les escales)
Historique
<<
L'été s'achève à Plaka, un village sur la côte nord de la Crète. Alexis, une jeune Anglaise diplômée d'archéologie, a choisi de s'y rendre parce que c'est là que sa mère est née et a vécu jusqu'à ses dix-huit ans. Une terrible découverte attend Alexis qui ignore tout de l'histoire de sa famille : de 1903 à 1957, Spinalonga, l'île qui fait face à Plaka et ressemble tant à un animal alangui allongé sur le dos, était une colonie de lépreux… et son arrière-grand-mère y aurait péri. Quels mystères effrayants recèle cette île que surplombent les ruines d'une forteresse vénitienne ? Pourquoi, Sophia, la mère d'Alexis, a-t-elle si violemment rompu avec son passé ? La jeune femme est bien décidée à lever le voile sur la déchirante destinées de ses aïeules et sur leur sombres secrets…
Bouleversant plaidoyer contre l'exclusion, "L'île des oubliés", traduit dans vingt-cinq pays et vendu à plus de deux millions d'exemplaires, a conquis le monde entier
>>



Lors de vacances en Crête avec son compagnon, Alexis, une jeune anglaise, décide de partir à la découverte de ses racines dont sa mère ne lui a jamais rien dévoilé. A son arrivée à Plaka, le village où a vécu ses aïeux, elle a la chance de pouvoir parler à Fotini Davaras, une vieille amie de sa mère, qui va lui raconter toute l'histoire.

Ce roman est une saga familiale ; on nous retrace ici la vie de trois générations de femmes allant de l'arrière-grand-mère à la mère d'Alexis.
Tout commence avec Eleni, maitresse du village, qui en 1939 attrape la lèpre à cause d'un de ses élèves. Ils furent conduits tous les deux, par le mari de celle-ci, sur l'île de Spinalonga, bien visible de Plaka, où les lépreux de toute la Grèce étaient isolés. Malheureusement à l'époque aucun traitement n'était disponible, si bien qu'Eleni mourut à Spinalonga après que la lèpre ait fait des ravages sur son corps.
Quelques années plus tard, alors qu'elle était en plein préparatifs pour son mariage, Maria, une des deux filles d'Eleni, attrape également la lèpre et est conduite sur l'île...
Mais nous suivons aussi en parallèle la vie d'Anna, la sœur de cette dernière, un personnage important de ce roman, qui a une vie normale du bon côté du bras de mer.

Le personnage de Georgis, le mari d'Elena m'a beaucoup touché ; ça ne doit pas être facile de conduire sa femme loin de soi et de revivre le même calvaire avec sa fille cadette par la suite. Alors que celui d'Anna m'a longuement agacé autant par son comportement lorsqu'elle était enfant que celui-ci quand est devenue adulte.

Dans ce roman, qui est basé sur des faits réels et vérifiés, on nous parle aussi beaucoup de la vie sur l'île de Spinalonga : des conditions de vie, qui se sont beaucoup améliorées entre l'arrivée d'Eleni et celle de Maria ; de la vie politique sur l'île, car oui cette communauté élisait un maire afin d'avoir un porte-parole avec l'extérieur ; du traitement qui a fait un jour son apparition. Victoria Hislop a dû faire un long travail de documentation sur cette ancienne léproserie (1903-1957) afin de nous fournir un roman si riche.

Très friande de ces histoires de familles sur fond historique, j'ai adoré cette lecture. Ce livre m'a donné envie d'aller découvrir cette île située près de la Crête, c'est vous dire à quel point j'ai aimé !


chez les éditions Les escales et Le livre de poche

http://extranet.editis.com/it-yonixweb/IMAGES/ESL/P3/9782365690058.JPG        http://www.livredepoche.com/sites/default/files/styles/cover_book_focus/public/media/imgArticle/LGFLIVREDEPOCHE/2014/9782253161677-T.jpg?itok=VYMO-Fo3
Une belle palette de couleurs pour ces deux couvertures ! Et j'espère que ces bandeaux rouge et rose peuvent s'enlever...