Tatiana de Rosnay - Le voisin



"Le voisin" 
de Tatiana de Rosnay
Lu aux éditions Le livre de poche - 282 pages
(grand format aux éditions Héloïse d'Ormesson)
Contemporain
<<
Un mari souvent absent. Un métier qui ne l'épanouit guère. Un quotidien banal. Colombe Barou est une femme sans histoires. Comme imaginer ce qui l'attend dans le charmant appartement où elle vient d'emménager ?
A l'étage supérieur, un inconnu lui a déclaré la guerre. Seule l'épaisseur d'un plancher la sépare désormais de son pire ennemi… Quel prix est-elle prête à payer pour retrouver sommeil et sérénité ?
Grâce à un scénario implacable, Tatiana de Rosnay installe une tension psychologique extrême.
En situant le danger à notre porte, elle réveille nos terreurs intimes.
>>



Colombe et sa famille emménage dans un grand appartement qui a tout pour être parfait. Enfin presque, parce que le voisin du dessus fait vivre à celle-ci un enfer toutes les nuits où son mari Stéphane est absent pour des raisons professionnelles. Ce dernier, malgré les plaintes répétées de sa femme, ne fait rien de concret pour l'aider car il ne la croit tout simplement pas n'ayant jamais été témoin de quoi que ce soit. Les nerfs de Colombe sont mis à rude épreuve...

Colombe Barou nous est présenté au début du roman comme une épouse et une mère qui se consacre totalement à sa famille, qui laisse ses envies de côté et qui n'a pas confiance en elle. Elle paraît être une femme sage, fade. Mais au fur et à mesure du roman, elle arrive à se faire violence, concernant ce voisin gênant, son travail et aussi son mari, et je pense que tout lecteur aurait voulu l'encourager dans cette voie.

Un petit bémol sur la fin que je trouve trop abrupte, trop facile... et donc que j'aurais pu imaginer différente car je ne m'attendais pas à ce que ce voisin, un beau docteur apprécié de tous, puisse avoir ces motivations là.

C'est psychologique, ça prend aux tripes et on n'a pas envie de lâcher le livre. Je me suis longuement demandée comment je réagirai si un de mes voisins me faisait vivre un enfer pareil, s'il mettait la musique à fond à 3h00 du matin et que personne ne me croyait.


chez les éditions Héloïse d'Ormesson et Le livre de poche

http://www.editions-heloisedormesson.com/wp-content/uploads/2013/08/eho-tatiana4c.jpg        http://www.livredepoche.com/par-un-matin-dautomne-robert-goddard-9782253158363
La couverture des éditions Le livre de poche est très féminine par cette ambiance rosée. Mais j'aime aussi beaucoup les tons bleus du livre des édition Héloïse d'Ormesson.